Hormones et stress

Hormones et stress

par: Marita Schauch, BSc, ND

Avec les défis inhérents à la carrière, la famille, les finances et la maison, on peut vite se sentir dépassée. La plupart d’entre nous devons vivre avec un horaire chargé. En fait, les femmes que je vois dans ma pratique sont confrontées aux défis de la gestion de ce mode de vie chaotique et, trop souvent, cela peut conduire à un stress chronique, à de la fatigue et, éventuellement, à un épuisement professionnel.

La fatigue surrénale est très fréquente chez la majorité des gens, en particulier chez les femmes. Les glandes surrénales sont deux petites glandes situées au-dessus des reins et jouent un rôle essentiel dans la réponse au stress du corps.

Elles libèrent des hormones de stress pour aider le corps à combattre et réguler le stress. Lorsque la réponse au stress est déclenchée trop souvent, comme en situation de stress chronique, les glandes surrénales s’épuisent et sont donc moins efficaces pour faire leur travail. Parmi les signes et les symptômes communs de la fatigue surrénale, on retrouve : un sentiment d’être dépassé, une fatigue chronique, des problèmes de sommeil, de la graisse abdominale et une baisse d’efficacité du système immunitaire. Un groupe de plantes appelées adaptogènes peut être très bénéfiques pour nourrir les glandes surrénales et améliorer ainsi la capacité du corps à faire face au stress. L’orpin rose, le ginseng sibérien, l’ashwangandha, le suma et la schizandra se retrouvent dans AdrenaSense, un produit que plusieurs de mes patients trouvent très efficace pour lutter contre le stress.

En vieillissant, pendant la période de péri-ménopause et de ménopause, les femmes font face à des fluctuations d’hormones, des changements d’humeur, des cycles irréguliers et beaucoup plus de stress pour le corps. Il est important de maintenir la santé des surrénales pendant la ménopause pour faciliter cette période de la vie de la femme. En plus de porter le fardeau du stress, les glandes surrénales sont également responsables de la production d’hormones lorsque les ovaires cessent de fonctionner à la ménopause.

Depuis les plus récentes avancées scientifiques confirmant l’impact négatif des hormones de remplacement synthétiques, de nombreuses femmes cherchent des alternatives naturelles pour réduire leurs symptômes de ménopause. La ménopause n’est pas une maladie, mais une étape normale dans la vie et les symptômes désagréables peuvent être réduits avec des plantes naturelles, de l’activité physique et une alimentation saine. L’actée à grappes noires est une plante qui est utilisée en Europe depuis plus de 40 ans par plus de 1,5 million de femmes pour traiter les symptômes de la ménopause : bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, insomnie et sautes d’humeur. MenoSense contient de l’actée à grappes noires, du gattilier, du dong quai, du gamma-oryzanol et de l’hespéridine qui sont tous des composés pouvant aider les femmes à passer à travers la ménopause en douceur.

Les femmes qui vivent des changements hormonaux se plaignent souvent que leur métabolisme est lent. Et c’est la glande thyroïde qui est responsable du métabolisme. Le stress supplémentaire des glandes surrénales peut souvent causer plus de stress pour la glande thyroïde et de nombreuses femmes rapportent les symptômes suivants d’hypothyroïdie : fatigue, prise de poids, intolérance au froid, amincissement des cheveux, constipation et sautes d’humeur.

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des solutions naturelles pour stimuler la glande thyroïde et le métabolisme. Des composés tels que l’iode, le manganèse, la l-tyrosine, l’ashwagandha, le cuivre et le guggul aident à soutenir la production des hormones thyroïdiennes et se retrouvent tous dans ThyroSense pour une saine production d’hormones thyroïdiennes et le soulagement des symptômes d’hypothyroïdie.

Nous entendons de plus en plus parler de l’impact négatif des toxines environnementales sur nos hormones. La plupart des femmes utilisent des produits cosmétiques, des shampoings, des déodorants et des lotions quotidiennement, sans penser aux ingrédients et au stress que ces ingrédients causent à leur équilibre hormonal. Le bisphénol-A (BPA), le triclosan, les phtalates et les parabènes sont classés « xéno-œstrogènes», ou œstrogènes étrangers et ont la capacité d’imiter nos propres hormones naturelles, en particulier nos œstrogènes naturels. Cela peut causer beaucoup de stress car ces produits chimiques imitent nos œstrogènes d’une manière très néfaste. On appelle souvent ce phénomène « dominance d’œstrogène ». Plusieurs recherches ont établi un lien entre ces xéno-œstrogènes et de nombreux problèmes de santé féminins tels que les fibromes utérins, les kystes ovariens, le SPM, l’endométriose, l’infertilité et même le cancer du sein.

Le chardon-marie est reconnu comme étant un détoxifiant hépatique depuis fort longtemps. Un foie en santé aide à éliminer et détoxifier les œstrogènes nocifs et excédentaires pour stimuler le métabolisme. D’autres plantes bénéfiques pour aider à équilibrer le taux d’œstrogène comprennent : la curcumine, le calcium-d-glucarate, l’indole-3-carbinol et le sulforaphane. Pendant la désintoxication, il est également bon d’inclure des capteurs de radicaux libres tels que le lycopène, le romarin et l’extrait de thé vert. Je recommande

EstroSense aux femmes de tous âges, peu importe si elles souffrent des symptômes ci-haut mentionnés. Il est important de soutenir le corps de la femme de manière préventive, en particulier parce que la vie va si vite et qu’on ne peut pas toujours éviter le stress et les polluants environnementaux.

Les femmes au Canada – Un portrait

• 21% des mères monoparentales vivent dans la pauvreté
• 36% des femmes autochtones vivent dans la pauvreté
• Chaque jour au Canada, plus de 3300 femmes (ainsi que leurs 3000 enfants) sont contraints de dormir dans un refuge d’urgence pour échapper à la violence conjugale
• Chaque année au Canada, on estime que 362 000 enfants sont témoins de violence conjugale ou vivent de la violence familiale
• En sixième année, 36% des filles disent avoir confiance en elles; ce pourcentage descend à 14% en quatrième secondaire

Aidez-nous à améliorer ces statistiques dans votre collectivité et partout au Canada en participant à la campagne « Merci pour ma vie »; votre aide est essentielle.

Merci pour ma vie

La Fondation canadienne des femmes outillent les femmes et les filles au Canada pour leur permettre d’échapper à la violence, de sortir de la pauvreté et d’avoir pleinement confiance en elles. Pour en savoir plus sur la Fondation canadienne des femmes, visitez http://www.canadianwomen.org/fr