millepertuis clef des champs

Le millepertuis, un remède médicinal contre la dépression et les troubles du sommeil

La dépression, la lassitude, les troubles du sommeil et l’anxiété… Voilà une liste de symptômes qui affecte une grande partie de la population, en particulier pendant les mois d’hiver. Afin de retrouver un calme mental et une joie de vivre, certains se tournent vers la médecine naturelle, notamment l’herboristerie. Parmi le règne des plantes se trouve le millepertuis, une plante largement étudiée pour ses bienfaits sur l’humeur.

Millepertuis : plante médicinale

Le millepertuis, hypericum perforatum, est une plante vivace de la famille des hypericacées répandue en Europe et en Amérique du Nord. Les fleurs jaunes à cinq pétales sont récoltées en période de floraison, soit entre juin et septembre, afin d’être mises à sécher ou directement transformées. 1

Les fleurs sont ensuite utilisées dans la fabrication d’huile macérée, de tisane, de décoction ou encore, de teinture-mère. Ces méthodes permettent d’extraire les composantes médicinales de la plante pour créer des remèdes thérapeutiques. Les molécules d’hypericine et d’hyperforine présentes dans le millepertuis sont les plus étudiées pour leurs effets thérapeutiques sur l’humeur. 1

Millepertuis : utilisations thérapeutiques

Le millepertuis est utilisé depuis des millénaires pour la dépression légère. Bien connu des peuples indigènes, certains le nommaient la plante chasse-démon en raison de son effet sur l’amélioration de l’humeur et de l’état dépressif.

Dans les années ’90, les physiciens allemands prescrivaient huit fois plus de millepertuis que de prozac pour les troubles de dépression légère et modérée. À la fin du siècle, certains médias américains ont popularisé l’usage médicinal du millepertuis. Ainsi, la plante a rapidement gagné en popularité et a entraîné avec elle la renaissance du mouvement d’herboristerie, soit la préparation de remèdes à partir de plantes médicinales. 2

À ce jour, le millepertuis demeure l’antidépresseur naturel le plus étudié. Plus de 30 études scientifiques réalisées en double aveugle ne regroupant pas moins de 2 200 cobayes ont démontré que le millepertuis est un choix de traitement excellent pour la dépression légère à modérée. Comparé au Zoloft, le millepertuis confère plus de bienfaits sur l’état dépressif tout en limitant les effets secondaires.  3,4,5

Ainsi, l’utilisation du millepertuis est recommandée pour la manifestation dépressive légère ou modérée voire même transitoire. La prise de millepertuis par voie orale aide à contrer l’état de lassitude, le sentiment d’apathie, les troubles du sommeil et l’anxiété associés aux troubles dépressifs. 1

L’hypericine (molécule thérapeutique du millepertuis) continue à être étudiée et implantée dans divers protocoles de soins holistiques. Parmi les bienfaits étudiés figure le soulagement des bouffées de chaleur hormonales. En effet, la prise de millepertuis durant la période de ménopause diminue les épisodes de bouffées de chaleur. Le millepertuis facilite également la transition vers la ménopause en réduisant les sauts d’humeur associés à cette période de changements hormonaux. Cela porte à croire que le millepertuis pourrait également agir comme stabilisateur de l’humeur chez les femmes éprises du syndrome prémenstruel. 6,7

Afin d’obtenir les meilleurs bienfaits sur l’humeur, le millepertuis doit être implanté dans un mode de vie sain incluant une alimentation équilibrée, une bonne hygiène de sommeil ainsi qu’une attitude positive face à la vie. Le millepertuis confère une aide précieuse lorsqu’implanté dans une vision holistique d’un traitement. Encore faut-il avoir un produit de qualité qui offre un maximum de molécules thérapeutiques. 2

Teinture de millepertuis : pour un effet thérapeutique maximal

La teinture-mère est un concentré liquide dans lequel les propriétés médicinales des plantes sont conservées dans l’alcool ou la glycérine. Il s’agit de la façon la plus puissante de consommer les plantes par voie orale.

Au Québec, le producteur agricole certifié biologique Clef des Champs cultive et embouteille le millepertuis dans de vastes jardins situés à Val-David. Au cœur de ce jardin médicinal, pousse du millepertuis fort et puissant, adapté à la rudesse du climat laurentin. Après sa récolte, le millepertuis est transformé selon les méthodes traditionnelles de sorte à créer une teinture mère vigoureuse dans laquelle la plante offre le maximum de ses propriétés médicinales.

La teinture de millepertuis est ensuite utilisée pour contrer la nervosité et l'agitation tout en stabilisant l’humeur et les troubles du sommeil.

Mise en garde :

La majorité des médicaments pharmaceutiques sont incompatibles avec le millepertuis. C’est le cas des contraceptifs oraux, sédatifs, antidépresseurs, antimigraineux anticoagulants, immunosuppresseurs et de l’hydrocortisone. Prenez soin de discuter avec votre pharmacien avant de suivre un protocole d’herboristerie incluant le millepertuis.

Certaines études ont démontré que la consommation de millepertuis par voie interne rend la peau plus sujette aux coups de soleil. Bien que lorsqu’utilisé à faible dose, cet effet ne soit généralement pas présent, les personnes aux peaux claires et sensibles ne devraient pas s’exposer au soleil de façon prolongée pendant un protocole de traitement comportant du millepertuis.

Les femmes enceintes ou qui allaitent ne devraient pas consommer de millepertuis par voie interne.

Cet hiver, ne succombez pas aux symptômes de dépression, lassitude et d’anxiété. Rencontrez nos conseillers dans les succursales de La Boîte à Grains afin de vous renseigner davantage sur les bienfaits du millepertuis ou magasinez directement sur notre boutique en ligne pour du millepertuis biologique et de qualité.

Bonne santé!
L’équipe de la Boîte à Grains

________________________

Recherche et rédaction :

Véronique Cousineau, naturopathe diplômée et rédactrice en santé bien-être

Sources

1: Équipe d’enseignement du DUMENAT Phytothérapie, faculté de médecine Paris-XIII, Bobigny (2003). Millepertuis. Hypericum perforatum.  Les médecines de la nature – 200 plantes pour se soigner. (Adaptation de La Santé par les plantes). (p. 160). Canada, Montréal : Sélection du Reader’s Digest.

2: Murray Michael T., Pizzorno Joseph. NY 2012. The Encyclopedia of Natural Medicine. Third Edition.

3: Hypericum Depression Trial Study Group. Effect of Hypericum perforatum in major depressive disorder: a randomized controlled trial. JAMA, The Journal of the American Medical Association. 2002;287)1807-1814)

4: Gastpar M, Singer A, ZellerK. Efficacy and tolerability of hypericum extract STW3 in long-term treatment with a once-daily dosage in comparison with sertraline. Pharmaco-psychiatry 2005;38(2):78-86

5: Szegedi A, Kohnen R, Dienel A, kieserM. Cute treatment of moderate to sever depression with hypericum extract WS 5570 (St John’s wort): randomised controlled double-blind non-inferiority trial versus paroxetine. BMJ 2005;330(7490)503

6: Chung D, Kim H, Park K, et al. Black cohosh and S. John’s wort (GYNO-Plus) for climacteric symptoms. Yonsei Medical Journal 2007;48(2)289-294

7: Van Die M, Bone K, Burger h, et al. Effects of a combination of Hypericum perforatum and Vitex angus-castus on PMS-like symptoms in late-peri-menopausal women: findings form a subpopulation analysis. The journal of Alternative and Complementary Medeicine 2009;15(9):1045-1048

Ajouter un commentaire