sel rose maras perou inka nature

Le Sel Rose de Maras: un Sel Unique au Monde

On pense souvent que pour favoriser la santé optimale, il est préférable de réduire sa consommation de sel au minimum. Saviez-vous toutefois que le manque de sel peut aussi être néfaste pour le corps? Découvrez dans cet article les bienfaits des sels de la nature qui favorisent la bonne santé. C’est le cas notamment d’un sel de rivière unique au monde… le sel rose de Maras.

Trouver l’équilibre entre trop et pas assez de sel

Le sel est généralement mal vu. Plusieurs le perçoivent comme un ennemi de la santé engendrant une cascade de maladies cardiovasculaires, notamment l’hypertension artérielle.

Or, le sel est souvent accusé à tort. C’est plutôt le sel de table pur, chlorure de sodium (NaCl), qui est à pointer du doigt dans l’association des problèmes de santé. Ce sel peu dispendieux et accessible à peu près dans tous les magasins nous fournit un seul minéral, le sodium. Et il est vrai qu’une surconsommation de sodium peut avoir des effets destructeurs sur la santé cardiovasculaire. Tel que le stipule présentement l’Organisation mondiale de la santé (OMS), une consommation de moins de deux grammes de sel par jour – une cuillérée à thé – serait une mesure préventive pour lutter contre les troubles cardiovasculaires. 1

Il n’en demeure pas moins que le sel comme tel n’est pas l’aliment à blâmer. C’est plutôt le sodium auquel il faut s’attarder.  

C’est ce qu’a fait Andrew Mente, professeur d’épidémiologie clinique à l’université McMaster et chercheur principal à l’Institut de recherche en santé de la population (Population Health Research Institute - PHRI). À titre d’investigateur principal du PHRI, Andrew Mente s’est penché sur la problématique de la surconsommation de sodium en dirigeant une cohorte de 130 000 individus situés dans 49 pays. Les résultats de cette investigation ont démontré que :

  • Une consommation de sodium supérieure à 6 grammes par jour est problématique pour la santé cardiovasculaire ;
  • Une consommation de sodium inférieure à 3 grammes par jour correspond à une hausse de troubles cardiovasculaires et de mortalité ;
  • Une faible consommation de sodium engendre des déséquilibres hormonaux ;
  • Le canadien moyen consomme entre 3,5 grammes et 5 grammes de sodium par jour, contrairement aux recommandations actuelles d’en consommer moins de 2,3 grammes par jour ;
  • Les recommandations actuelles portant sur la consommation de sodium sont fixées trop basses ;2

À la lumière de ces découvertes, la communauté scientifique en est à réajuster son discours quant à la consommation de sel.

Comment choisir un sel de qualité qui favorise la santé ?

Bien que l’excès de sodium puisse nuire à la santé et engendrer des déséquilibres en oligo-éléments, il est clair que l’importance du sel dans l’alimentation demeure non négligeable.

Idéalement, le sel consommé devrait être un produit non raffiné ni transformé tout en offrant une variété de minéraux dont le potassium.  C’est le cas notamment du sel rose de Maras, un sel unique au monde récolté à la main dans les Andes péruviennes.

Contrairement aux sels plus industrialisés, le sel rose de Maras est le véritable exemple d’un sel pur et naturel contenant un éventail de minéraux dont le sodium, le potassium, le magnésium, le fer, le cuivre et le zinc. Avec un taux de sodium aussi faible que 22%, le profil salin du sel rose de Maras est équilibré et nourrissant.

Le sel rose de Maras – un sel unique au monde

Proposé par la compagnie Inka Nature, le sel de Maras n'est ni un sel de mer, ni un sel de terre mais bien un sel de rivière. Unique au monde, le sel de Maras – nommé ainsi en raison de la ville de Maras d’où il provient – résulte de l’écoulement d’une rivière saline souterraine jaillissant à plus de 3 500 mètres d’altitude dans les Andes. Cette ancienne mer alimente les salines escarpées de la région qui rappellent des rizières. Ce ne sont que quelques familles des tribus locales qui ont le privilège de travailler sur ces salines et qui se transmettent le savoir de la récolte de génération en génération.

Pour les locaux, l’endroit est un véritable lieu sacré, vestige de l’époque Incas voire même pré-incas. D’ailleurs, la légende raconte que la rivière traverse une mine de quartz rose souterraine avant de surgir. On dit donc que ce sel est vibratoire.

Outre son précieux cachet historique, le sel rose de Maras comporte de nombreux bienfaits pour la santé en raison de son faible taux de sodium et de son riche apport en potassium. Non transformé et récolté à la main, ce sel est issu du commerce équitable et est sans impact sur l’environnement.

Tel un sel classique, le sel rose de Maras peut être utilisé partout. On l’ajoute plutôt en fin de cuisson ou on le dépose sur la table pour que chacun puisse saler à sa guise. Ses cristaux se dissolvent rapidement et le goût du sel pénètre les aliments pour ajouter une valeur culinaire inégalée.  

Conservé dans un endroit sec et frais, le sel rose de Maras aura moins tendance à s’agglomérer et maintiendra sa fraîcheur plus longtemps.

 Pour une recette simple mettant en vedette le sel rose de Maras, essayez cette salade de tomates marinées au sel rose de Maras.

Bonne santé salée
L’équipe de La Boite à Grains

_______________________

Véronique Cousineau
Naturopathe diplômée et rédactrice en santé bien-être

Sources :

  1. Réduire la consommation de sel. Organisation mondiale de la santé. Juin 2016.
  2. Low Salt Diets Not Beneficial: Global Study Finds. McMaster University. May 2016.
  3. Sel de Maras du Pérou. Île aux Épices.
  4. Sel rose de Maras. Inka Nature.

Ajouter un commentaire