Santé de la femme : vivre en harmonie avec son cycle menstruel

Santé de la femme : vivre en harmonie avec son cycle menstruel

Par Véronique Cousineau; Naturopathe, RHN

Le cycle menstruel de la femme est d’une grande fragilité. La glande pituitaire, située au niveau du cerveau, orchestre le cycle sous l’influence des émotions, des saisons, de la température et des phases lunaires, sécrétant les hormones sexuelles bien connues : l’œstrogène et la progestérone. La femme moderne éprouve souvent des difficultés menstruelles en raison d’un rythme de vie effréné. Cela affecte grandement la santé hormonale et émotive de la femme. Il est possible, cependant, de vivre en harmonie avec son cycle menstruel lorsque l’on comprend et l’honore.

Pré-ovulation : jours 7 à 13

La phase pré-ovulatoire a lieu à la fin des saignements. Le niveau d’œstrogène augmente, en préparation à l’ovulation et offre beaucoup de vitalité au corps et à l’esprit. La femme est généralement dynamique et prête à prendre des initiatives. Le désir d’accomplissement est élevé, il est donc temps de s’investir dans un projet qui tient à cœur.

Il est important d’adopter des habitudes de vie saine afin de soutenir cette vitalité. Priorisez les aliments qui nourrissent la concentration, dont les omégas 3 présents dans les poissons et les graines de lin, de chia et de chanvre ainsi que les avocats. Les omégas 3 ont aussi des vertus anti-inflammatoires et préviendront les douleurs menstruelles. (Si vous avez des menstruations difficiles, vous devriez supplémenter votre apport en omégas 3 tout au long de votre cycle).

Ovulation : jours 14 à 21

À l’ovulation, l’œstrogène est à son apogée et la fertilité à son summum. La femme est naturellement optimiste, aimante et agréable. Elle a grandement besoin de s’entourer de ses pairs et de contribuer au bien-être d’autrui. Elle est  pleine d’énergie, prête à l’action, mais les idées deviennent plus frivoles. Soyez prêtes mesdames, vos orgasmes sont plus intenses et plus facilement atteignables.

Pré-menstruation : jour 21 au premier jour des menstruations

La semaine prémenstruelle est souvent accompagnée de malaises physiques et psychologiques. Or, il est possible d’apprivoiser cette phase et d’y trouver son aise. 

Le dynamisme fait place à une calme introspection. La femme est maintenant très intuitive et a un grand besoin d’exprimer sa créativité. Elle a cependant beaucoup moins d’énergie et son rythme de vie doit en tenir compte. Il faut éviter d’avoir recours à la caféine et aux stimulants pour rencontrer les standards de performance. Une sur-stimulation engendrera un épuisement physique, émotionnel et spirituel qui se transposera en frustrations au cycle suivant.

L’instinct de nidification embarque. La femme a besoin de créer un environnement sain et apaisant.

  • L’instinct de nidification : historiquement parlant, dans plusieurs cultures, la femme avait congé de ses obligations domestiques lors des premiers jours de menstruation. Elle se retirait pour se reposer, créer et prier. Plusieurs experts croient que la femme d’aujourd’hui a toujours ce besoin de nidifier. Bien entendu, dans notre ère où la femme déborde de responsabilités domestiques et professionnelles, une telle nidification doit être planifiée.

Il est important de demeurer hydratée. La consommation de produits laitiers est à éviter durant cette période, car elle favorise la constipation et la rétention d’eau. Il ne faut pas capituler à la tentation de consommer un excès de sucres, des gras et des stimulants qui aggravent les symptômes prémenstruels. S’il est difficile de contrôler les rages alimentaires, considérez un supplément de chrome et ajoutez de la cannelle à votre alimentation.

Un complexe de vitamines B aidera à stabiliser l’humeur et préviendra les fluctuations d’énergie. En cas de déprime, d’anxiété ou d’insomnie, un supplément de tryptophane peut s’avérer très utile. Les sources alimentaires de tryptophane incluent la volaille et l’avoine.

  • Si vos symptômes prémenstruels sont accompagnés d’un ou plusieurs symptômes suivants : acné, douleurs aux seins, constipation, étourdissement et/ou maux des têtes, il pourrait être nécessaire d’effectuer une cure du foie. Parlez-en à un(e) naturopathe.

Menstruations : 1er jour des règles jusqu’à la fin des saignements

C’est le moment de prendre du RECUL. Il faut diminuer ses attentes, investir moins d’énergie et de temps dans les stimuli extérieurs. La femme est très intuitive et les idées sont plus claires, il s’agit donc d’un bon moment de réflexion et d’introspection.

Les niveaux d’œstrogène et de progestérone sont bas, engendrant une grande fatigue. Il faut planifier des moments de détente et s’allouer des nuits plus longues. C’est le temps de « recharger la batterie » afin d’aborder le prochain cycle avec une nouvelle énergie.

Préconisez les aliments réconfortants et faciles à digérer. Intégrez des aliments riches en fer comme les viandes rouges, les légumineuses et les légumes verts. Assurez-vous d’avoir sous la main de la tisane d’ortie pour son contenu naturellement élevé en fer. La mélasse, les œufs, les graines de citrouille et les dattes sont hautement recommandées. Ces aliments préviendront l'anémie et les saignements excessifs.

En cas de douleurs menstruelles, supplémentez votre alimentation avec du magnésium. Le dong quai, une herbe chinoise, peut également apporter un soulagement. Des bains chauds et des massages abdominaux avec de l’huile essentielle de rose allégeront les crampes.

  • Si vous avez des symptômes de ménorragie incluant : saignements de plus de 7 jours, cycle de 21 jours et moins, volume anormal de pertes sanguines contactez un médecin.

La meilleure approche à un cycle menstruel sain et harmonieux demeure une alimentation équilibrée, la réduction des facteurs de stress, un niveau d’exercice sain, une bonne gestion des émotions et surtout, une compréhension de son cycle et le respect de ses propres aptitudes tout au long de ce dernier.