Soigner le rhume et la grippe avec le sureau

Soigner le rhume et la grippe avec le sureau

Le sureau du Canada ou Sambucus canadensis est bien connu dans les pays nordiques pour ses nombreux usages en médecine traditionnelle. Plante indigène de l’Amérique du Nord dont le goût se situe entre la mûre et le bleuet, le sureau est utilisé depuis des milliers d’années pour soulager efficacement les symptômes du rhume et de la grippe. 

Le sureau : ses propriétés

La recherche scientifique s’attarde à l’utilisation des fleurs et des baies du sureau noir, le sureau comestible renfermant de nombreuses propriétés médicinales. Entre autres, les fleurs et les baies de sureau sont utilisées pour des fins :

Antimicrobien : De nombreuses études scientifiques ont confirmé que le sureau a un effet antiviral et antibactérien. En effet, le sureau augmente les défenses immunitaires et combat le rhume, l’influenza de type A et B ainsi que certains streptocoques. Les études ont également rapporté que les gens qui consomment du sureau de façon régulière après avoir contracté le rhume ou la grippe, se remettent sur pied plus rapidement, soit en quatre jours de moins, que ceux qui n’en consomment pas. En plus de réduire le temps de guérison, le sureau apaise les symptômes de la fièvre, des maux de tête, de la congestion nasale et des courbatures.

Mucolytique : Le sureau régule les sécrétions de mucus et diminue l’inflammation des muqueuses. Décongestionnant, il dégage les voies oto-rhino-laryngologiques (ORL) pour prévenir les sinusites, les otites et prévenir la récurrence des rhinites. Le sureau est aussi utilisé pour dégager les bronches et peut éviter le recours aux antibiotiques en cas de bronchite. Encore faut-il agir rapidement, dès l’apparition des premiers symptômes, et maintenir le traitement pour les 10 jours subséquents.

Diaphorétique (favorise la transpiration) : Par cette action, le sureau accélère la guérison d’un état viral ou grippal accompagné de fièvre tout en supportant ce processus immunitaire naturel. Le sureau apaise donc les symptômes de fièvre, sans pour autant l’éliminer. 

Antioxydant : Le pouvoir antioxydant du sureau est de deux à trois fois supérieur à celui du bleuet. Le sureau doit ces bienfaits aux polyphénols, des puissants composés antioxydants présents dans ses baies, bien connus pour stimuler le système immunitaire. Les polyphénols sont aussi reconnus pour la prévention de certaines maladies comme le cancer, les maladies inflammatoires, cardio-vasculaires et neurodégénératives.

 

Le sureau : Usage et utilisation

Le sureau est un remède efficace et sécuritaire pour toute la famille. Il est souvent employé chez les nourrissons et jeunes enfants chez qui le goût naturellement sucré du remède facilite la prise et l’assiduité. Bien que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ne se prononce pas quant à la sécurité de l’administration du sureau auprès des femmes enceintes et allaitantes, certaines références botaniques indiquent que le sureau ne pose aucun danger pour leur santé.

Pour mieux profiter des bienfaits du sureau, il faut agir rapidement et continuer l’administration pendant plusieurs jours. Dès l’apparition des premiers symptômes, prenez plusieurs doses répétées afin de soutenir les défenses immunitaires et augmenter le processus anti-infectieux du corps. Le sureau peut être pris sous plusieurs formes dont :

Sirop : Le sirop de baies de sureau est le produit le plus populaire sur le marché du sureau thérapeutique. Certains fabricants le mélangent à d’autres plantes antimicrobiennes ou expectorantes pour un meilleur effet décongestionnant. Suivez la posologie recommandée par le manufacturier en prenant soin d’obtenir un minimum de 4 doses quotidiennes.

Teinture-mère : Dès l’apparition des premiers symptômes, prenez 15 gouttes 6 fois par jour. Par la suite, ajustez la dose à 45 gouttes 4 fois par jour. Pour soigner les femmes enceintes et les bébés, assurez-vous d’opter pour une teinture-mère conservée dans la glycérine.

Gargarisme : Décoctez 50 g de fleurs de sureau dans 1 litre d’eau bouillante. Laissez frémir pour 5 minutes, éteignez le feu puis continuez l’infusion jusqu’à ce que le liquide atteigne la température ambiante. Utilisez la décoction pour gargariser la bouche et la gorge de 4 à 6 fois par jour.

Bain : Chez les jeunes enfants répondant moins bien à la prise de remèdes oraux, un bain de sureau est recommandé. Infusez ¼ de tasse de fleurs de sureau dans 2 litres d’eau pendant dix minutes afin d’en faire une tisane. Incorporez cette infusion au bain du nourrisson et laissez le bébé y plonger pour un minimum de trente minutes. Répétez chaque jour.  

 

À La Boîte à Grains, nous avons des produits de sureau issus de l’agriculture locale. Passez-nous voir en magasin, il nous fera plaisir de vous recommander le produit de sureau le plus approprié pour vous.

 

Bonne santé!
Véronique Cousineau; naturopathe, RHN

Ajouter un commentaire