Yeux secs?

Yeux secs?

On n’entend rarement parler du syndrome des yeux secs, puisque ce n’est pas une maladie grave! Avoir les yeux secs peut sembler banal, mais c’est réellement très incommodant. Les symptômes de cette condition peuvent vous rendre misérable:

· Picotements;

· Brûlements légers;

· Irritation;

· Vision brouillée de façon variable;

· Fatigue oculaire;

· Présence de mucus autour des yeux;

· Difficulté à porter des verres de contact;

· Sensibilité à la lumière, au vent, au froid, à la fumée, etc.(1)

De plus, un œil mal hydraté souffre d’inflammation et est plus sujet aux infections et aux irritations de la cornée.

D’où vient le syndrome des yeux secs?

Les glandes lacrymales sécrètent normalement une bonne quantité de larmes qui permettent de garder la surface de l’œil humide, de la protéger de l’environnement et d’éliminer les poussières. Le contenu en acides gras et en mucus des larmes est fort important pour le maintien de l’hydratation de l’œil. Le syndrome des yeux secs survient lorsque la production de larmes est réduite ou qu’un changement de la densité des larmes (diminution des acides gras et du mucus) provoque leur évaporation plus rapide. C’est alors que s’installe l’inflammation.(2)

Il existe plusieurs causes au syndrome des yeux secs, mais dans certains cas, aucune cause spécifique ne peut être identifiée. Les principales causes sont:

· Le vieillissement

· Un environnement trop sec, comme certains bureaux

· Les changements hormonaux

· Le port de verres de contact

· Les blépharites (inflammation des paupières)

· Les traitements au laser de type LASIK

· Certaines maladies auto-immunes

· L’alcool

· La pollution

· Les ordinateurs (usage prolongé)

· Les antidépresseurs et autres médicaments aux effets secondaires anticholinergiques comme les antihistaminiques

· Une carence en vitamine A (rarissime dans les pays développés)

Le syndrome des yeux secs est assez fréquent. Selon les différents auteurs, il touche de 4% (3) à 33% (4) de la population, selon la région et la définition qu’on en fait. La moyenne se situe autour de 10 à 15%.(5) De plus, la prévalence de ce syndrome est en augmentation, une augmentation directement liée à l’usage de l’ordinateur. On parle même du syndrome oculaire lié à l’ordinateur (Computer Vision Syndrome).(6) Ce syndrome affecte 64 à 90% des utilisateurs et les symptômes en sont:

· Fatigue oculaire

· Céphalées

· Inconfort oculaire

· Yeux secs

· Diplopie (vision double)

· Vision brouillée de près ou de loin

Quoi faire?

Hygiène de la vue

Il est important d’avoir une bonne hygiène des yeux et de la vue. Par exemple, lorsqu’on travaille à l’ordinateur, il faut se ménager des pauses pour regarder au loin, à l’infini. Cela peut être très difficile pour les personnes qui travaillent dans des cubicules. Il faut donc être créatif. Le fait de laisser le regard aller à l’infini permet à la musculature de l’œil de relaxer, d’éviter les spasmes.

Assurez-vous également que la qualité de l’air dans votre environnement de travail est adéquate. La sécheresse et la pollution intérieure sont des ennemis des yeux.

Un bon éclairage à spectre complet, ni trop fort ni trop faible, réduit aussi la fatigue oculaire.

Un supplément avec ça?

Pour soulager les symptômes, il y a bien sûr les larmes artificielles. Mais saviez-vous qu’il existe maintenant des recherches qui pointent vers une solution simple et naturelle?

À l’aide de dosages sanguins, des chercheurs ont découvert qu’un déséquilibre entre les apports d’omégas 6 et d’omégas 3 augmente proportionnellement le risque élevé de développer un syndrome des yeux secs. Plus les apports d’omégas 3 sont élevés, plus le risque diminue.(7)

Vos meilleurs alliés contre les yeux secs sont donc les omégas 3. Ils réduisent l’inflammation qui est toujours présente, peu importe la cause spécifique, dans le syndrome des yeux secs. La prise d’omégas 3, principalement de DHA, agit aussi en améliorant la qualité des larmes.(8,9) De plus, les deux omégas 3 augmentent (ou plutôt normalisent) la quantité de larmes et améliorent la sécrétion des glandes de meibomius, ces petites grandes sébacées situées au pourtour de l’œil.(10,11)

Les doses recommandées sont habituellement assez élevées, de l’ordre de 1800mg d’omégas 3 (EPA et DHA) par jour.

Bon soulagement!

Source: http://www.jydionne.com/