4.49$

Plante digestive stimulante, elle active les processus digestifs, stimule la production des sucs digestifs et le péristaltisme.

Plante digestive stimulante, elle active les processus digestifs, stimule la production des sucs digestifs et le péristaltisme. Plante antispasmodique, elle réduit les crampes digestives et calme la muqueuse de l'intestin.

Utilisation interne :

Troubles digestifs : efficace en cas de constipation ou de diarrhée. Troubles urinaires : effet diurétique. Toux et rhume : apaisante.

Utilisation externe : 

Antidouleur : douleurs articulaires, musculaires et maux de tête. Problèmes respiratoires : efficace contre les affections similaires aux bronchites. Contre des affections de la peau : soulage les douleurs liées aux piqûres d'insectes et d'animaux et prévient la formation de crevasses.

Indication thérapeutiques usuelles :

Troubles digestifs (digestion difficile, ballonnements, flatulences), inflammation du système respiratoire, douleurs articulaires, musculaires ou maux de tête. Démangeaisons cutanées ou infection buccale.

Autres indications thérapeutiques: 

Prévention des inflammations cutanées de tous les types, même l'eczéma. Stimule la production de sucs digestifs et de la vésicule biliaire. Elle est efficace lors des épisodes de gastro-entérite et contre les douleurs névralgiques. Elle a également des effets tonifiants.

Histoire de l'utilisation de la menthe en phytothérapie :

La menthe est l'une des plantes médicinales les plus connues. Les archéologues ont retrouvé des feuilles de menthe dans des tombes égyptiennes. Son usage est reconnu par les Grecs et les Romains pour soulager la douleur ou purger les malades. Tombée dans l'oubli en Occident, elle ne rejoint la pharmacopée traditionnelle qu'au XVIIIe siècle.

Depuis lors, elle a été l'une des premières plantes à être utilisées de manière intensive par l'industrie pharmaceutique. Le menthol est ainsi devenu un des classiques des étals de pharmacie. On retrouve aussi la menthe dans un grand nombre de bonbons, sirops ou comme une saveur destinée à améliorer le goût de certains médicaments.

Description botanique de la menthe :

La menthe est une plante très aromatique pouvant atteindre 80 cm de haut. Elle appartient à la famille des lamiacées. Sa variété la plus utilisée en phytothérapie est la menthe poivrée. Elle présente une structure serratifoliée à tiges carrées. Sa couleur est verte et sa récolte se réalise de manière annuelle. Elle se sème au printemps et se récolte en été. On la trouve en Europe, en Asie et en Amérique du Nord.

Utilisation et posologie de la menthe :

La menthe est souvent proposée sous forme de préparations industrielles ou artisanales. On peut citer les gélules, les lotions, les crèmes à base de menthol, la teinture ou les huiles essentielles. Pour ces dernières, on préconise généralement trois prises quotidiennes de 2 à 4 gouttes. Pour la teinture (à 45%), ce sont 2 à 5 ml à la même fréquence.

Pour les préparations maison :

  • En infusion : une cuillère à soupe de feuilles pour 150 ml d'eau bouillante. Pour un litre d'eau, peser 15 g de feuilles. Laisser bouillir dix minutes et prendre 3 à 4 tasses par jour.
  • En gargarisme : 50 g de feuilles séchées pour un litre d'eau et laisser bouillir pendant dix minutes.

Précautions d'emploi de la menthe :

En usage interne, il ne faut pas administrer de menthe aux enfants de moins de 5 ans. Quant à l'huile essentielle, son utilisation doit faire suite à une prescription médicale. Il est important de ne pas la donner aux enfants de moins de 12 ans et aux femmes enceintes ou durant l'allaitement. Pour un usage externe, il faut vérifier que la peau ne présente pas de lésions ou d'inflammations. Eviter les applications trop proches des voies respiratoires, du fait des risques de spasmes.

Contre-indications et mises en garde :

La menthe est à proscrire chez les personnes souffrant de la vésicule biliaire, tout comme chez les patients ayant souffert de troubles hépatiques graves. Il en va de même pour les personnes sujettes à l' hypertension.

Effets indésirables :

En usage interne, la menthe, consommée à haute dose, peut provoquer des troubles intestinaux et des céphalées. Des risques d'hypertension ont également été signalés, ainsi que la mort par action sur le bulbe rachidien.

Source: www.doctissimo.fr