S’alimenter pour mieux performer

S’alimenter pour mieux performer

Les parents ont à cœur la réussite scolaire de leurs enfants. Nous sommes en mesure de les aider et faciliter leurs apprentissages avec divers moyens. Découvrez ici une méthode qui aidera votre enfant à améliorer son attention et sa concentration.  Le secret… se trouve dans le sucre!

La glycémie

La glycémie, ou la concentration de sucre sanguin, est un des mécanismes les plus importants du corps. Il assure que le corps et les cellules sont nourris adéquatement en approvisionnant du glucose, une molécule de sucre. Le cerveau est l’organe qui utilise le plus de glucose. Il est donc essentiel que la glycémie soit équilibrée pour assurer le fonctionnement optimal du cerveau.

La glycémie varie tout au long de la journée. Par exemple, au réveil, elle est à son plus bas. Après une collation ou un repas, la glycémie remonte et lorsque le glucose (sucre) est utilisé par les cellules, la glycémie baisse naturellement. C’est là que le signal de faim apparaît. Voilà un portrait typique du cycle glycémique, tel que tracé en bleu sur le diagramme ci-dessous.

Or le scénario n’est pas toujours aussi rose. Dans notre population occidentale, il n’est pas rare de voir des petits, et des grands, sous l’emprise d’une glycémie subissant des fluctuations importantes, tels qu’illustrés en rouge. Comme le cerveau se nourrit principalement de glucose, celui-ci écope de ces irrégularités. Par conséquent, l’humeur, la concentration et le focus sont affectés par ce cycle abrupt.

Irrégularité glycémique

Trucs et conseils : S’alimenter pour mieux performer

L’irrégularité glycémique se traduit par une glycémie qui fluctue de façon plus aride. Attention de ne pas confondre l’irrégularité glycémique avec le diabète. On illustre ici le portrait de quiconque ayant des concentrations de sucre sanguin considérées « normales » d’un point de vue médical, mais pas nécessairement optimal.

Causes et solutions

L’alimentation, et plus particulièrement le sucre, est la principale cause de l’irrégularité glycémique. Selon le plus récent sondage effectué par l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes, nos petits Canadiens consomment 33 cuillérées à thé de sucre par jour, soit 5 fois la dose recommandée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). En premier lieu, il est donc impératif de diminuer l’apport en sucres naturels et raffinés de nos enfants afin d’obtenir une meilleure stabilité glycémique.

Trucs et conseils : S’alimenter pour mieux performer

En deuxième temps, il faut aussi équilibrer l’apport des sucres alimentaires (glucides) avec des protéines et des gras de qualité. En combinant ces macronutriments (glucides, protéines et gras), on assure une fluctuation beaucoup plus lente de la glycémie, ce qui stabilise les fonctions cérébrales en particulier l’attention, la concentration, et l’humeur.

Par exemple, au petit déjeuner, on peut offrir une rôtie de grains germés (protéines + glucides) avec du beurre d’amande (protéines + gras) et une pomme (glucides). Un smoothie de mangues (glucides), avocat (gras), lait de soya (protéines) et chia (protéines + gras + glucides) est une autre bonne option. On peut aussi inclure une poudre protéinée, afin d’obtenir une meilleure satiété. Le smoothie fait d’ailleurs une excellente collation matinale. D’autres exemples de collation incluent des bâtonnets de carottes (glucides) et houmous (protéines + gras) ou un yogourt grec nature (protéines + gras) avec des graines de lin et des bleuets (glucides).

Au dîner ou au souper, on peut servir un bol de grains, comme du riz brun ou du quinoa (glucide) avec une protéine (tofu, poulet, porc, etc.), et des légumes grillés bien enduits d’un gras santé, telle l’huile d’avocat ou de coco.

Pour bien maitriser l’art d’équilibrer les macronutriments, n’hésitez pas à faire appel à un/une naturopathe ou un/une nutritionniste. De plus, l’équipe de La Boîte à Grains se fera un plaisir de vous aider à mieux manger!

 

Bonne rentrée!

Véronique Cousineau; ND, RHN

Ajouter un commentaire