manayupa

Cure Saisonnière : 6 Raisons d’Utiliser la Manayupa

L’équinoxe a fait place au changement de saison. Nous voilà maintenant dans une inter-saison, moment de l’année propice pour faire une cure de détoxification. Chaque printemps et chaque automne, le corps est plus réceptif à cette forme de cure. Et cette fois, nous vous proposons d’utiliser la tisane de manayupa pour une cure simple, douce mais hautement efficace.  

Importance de la cure saisonnière

Le corps, d’une grande sagesse et d’une perfection absolue, est doté d’un système d’auto-régulation à tous les niveaux. Cette auto-régulation permet de préserver l’homéostasie, l’équilibre du système interne, ce qui assure le maintien des fonctions normales du corps. Or, malgré cette capacité d’auto-régulation, le corps peut nécessiter un coup de pouce afin d’éliminer le surplus de déchets, de toxines métaboliques qui peuvent engorger les organes d’élimination.

Certains organes assistent dans le processus de détoxification de l’organisme. Ce sont les émonctoires, organes qui agissent telles des portes de sortie en assistant les déchets vers l’extérieur du corps.

Parmi les organes émonctoires figurent :

  • Le foie : qui détoxifie grâce à la bile ;
  • Les intestins : qui expulsent les déchets via les selles ;
  • Les reins : qui excrètent les toxines et les métabolites via l’urine ;
  • La peau : qui sécrète les métabolites via la transpiration ;
  • Les poumons : qui soufflent les toxines sous forme gazeuse 1,2

Plus que jamais, il est essentiel de soutenir les émonctoires naturels du corps et de les supporter dans leurs fonctions. La vie moderne étant dotée d’une panoplie d’agents toxiques ayant demeuré inexistants jusqu’à tout récemment encombre les organes d’expulsion qui peinent à fournir un rendement maximal.

L’exposition à de nombreux polluants, à des composés chimiques synthétiques, la présence de métaux lourds et la consommation de nourriture transformée affectent tous négativement nos systèmes naturels de détoxification en les engorgeant. Voilà pourquoi la cure saisonnière, notamment au printemps et à l’automne, revitalise les émonctoires du corps et favorise l’homéostasie, l’équilibre naturel et optimal.

6 raisons d’utiliser la manayupa pour votre cure saisonnière

La manayupa, appelée Desmodium en Afrique et en Amérique latine, est utilisée depuis des centaines d’années en médecine traditionnelle. Ses fonctions sur les émonctoires sont épatantes, c’est pourquoi on l’emploie dans les cures de détoxification de l’organisme. Voici pourquoi vous devriez vous aussi l’utiliser pour votre prochaine cure.

  1. La manayupa a des propriétés impressionnantes sur le foie. Des études cliniques ont démontré que la manayupa soutient la santé du foie grâce à des saponosides et alcaloïdes qui agissent sur la fonction hépatique (du foie). La manayupa assiste la détoxification du foie en plus de stimuler la formation de nouvelles cellules hépatiques. Ainsi, en plus de détoxifier cet important émonctoire, la manayupa assure le maintien et l’intégrité des tissus hépatiques, même en présence d’un trauma au foie, notamment enduit par l’abus de substances, par la chimiothérapie ou par l’hépatite. 3
  1. La manayupa favorise la bonne santé respiratoire. L’un des plus grands bienfaits de la manayupa est sa capacité à assister les fonctions respiratoires du corps. En effet, la manayupa éclaircit les sécrétions et favorise la vidange des voies respiratoires, surtout au niveau des bronches et des sinus. 4
  1. La manayupa est un parfait tonique rénal. Ses propriétés diurétiques sont parfaites pour la purification de l’organisme et du sang par l’appareil urinaire. La manayupa a aussi comme effet de réduire l’inflammation rénale. Ce processus accélère l’élimination des déchets métaboliques dont l’acide urique qui est expulsé via l’urine.
  1. La manayupa nettoie les intestins pour une cure digestive optimale. En Afrique de l’Ouest, la manayupa est utilisée pour favoriser le bon tractus intestinal et ainsi, assurer l’élimination et la détoxification de l’organisme via les selles. Cet effet est probablement dû à l’impact stimulant de la manayupa sur la bile, qui favorise ensuite un meilleur transit intestinal.
  1. La manayupa est un excellent anti-inflammatoire. Les propriétés antiphlogistiques de la manayupa permettent de retrouver l’homéostasie en combattant l’inflammation. L’inflammation chronique épuise les réserves du corps et acidifie l’organisme, ce qui nuit au bien-être général. Toute cure de détoxification se doit d’inclure une composante anti-inflammatoire pour ramener le corps en équilibre homéostatique.
  1. La manayupa offre une cure efficace et sans danger en plus d’être agréable à consommer. Les bienfaits de la manayupa ont été prouvées par de nombreuses recherches cliniques et sa consommation sans danger comporte peu ou pas d’effets secondaires. Toutefois, par précaution, les femmes enceintes et allaitantes devraient s’en priver, puisqu’il s’agit d’une plante abortive. Contrairement à de nombreuses cures à base de plantes amères étant peu agréables à consommer, la cure de manayupa est simple à effectuer. La manayupa est généralement prise en tisane ou en décoction (voir la grille ci-bas). La cure prend donc la forme d’un rituel quotidien qui regénère non seulement le corps via ses propriétés thérapeutiques, mais aussi l’esprit en offrant un moment de calme et de relaxation autour d’une tisane médicinale. Trois infusions par jour pendant 6 semaines aideront à tirer un maximum de bienfaits de la manayupa. Référez-vous à cette grille pour la posologie recommandée. 5,6

 La manayupa en infusion

Verser de l’eau bouillante sur les parties séchées de la plante et laisser l’infusion reposer une dizaine de minutes avant de boire la tisane.

 La manayupa en décoction

Placer 10 grammes de plante séchée dans un litre d’eau bouillante. Laisser frémir 30 minutes, filtrer et boire la journée même.


Grâce à la manayupa, votre cure saisonnière est quasi-complète. Il ne restera qu’à compléter la cure de manayupa de longs bains au sel d’Epsom avec un gommage de la peau, pour stimuler ce dernier émonctoire.

Bonne santé !
L’équipe de La Boite à Grains

________________________

Recherche et rédaction 
Véronique Cousineau, naturopathe diplômée

Sources

  1. Aperçu commenté de physiologie humaine, Georges Tchobroutsky 2005
  2. Le Lacombe: précis d'anatomie & de physiologie humaines, Éditions Lamarre, 2007
  3. Magielse J, Arcoraci T, Breynaert A, van Dooren I, Kanyanga C, Fransen E, Van Hoof V, Vlietinck A, Apers S, Pieters L, Hermans N. Antihepatotoxic activity of a quantified Desmodium adscendens decoction and D-pinitol against chemically-induced liver damage in rats. J Ethnopharmacol. 2013 Mar 7;146(1):250-6.
  4. Rastogi S, Pandey MM, Rawat AK. An ethnomedicinal, phytochemical and pharmacological profile of Desmodium gangeticum (L.) DC. and Desmodium adscendens (Sw.) DC.J Ethnopharmacol. 2011 Jun 22
  5. Les médecines de la nature. Sélection Reader’s Digest. 2003. Desmodium, Fabacées. P. 86.
  6. N'gouemo P, Baldy-Moulinier M, Nguemby-Bina C. Effects of an ethanolic extract of Desmodium adscendens on central nervous system in rodents. J Ethnopharmacol. 1996 Jun;52(2):77-83

Ajouter un commentaire