ortie clef des champs bienfaits therapeutiques

L'Ortie et ses Bienfaits Thérapeutiques

 

L’urtica dioica… Il s’agit d’une plante vivace locale qui offre de nombreux effets thérapeutiques. Parmi ceux-ci figurent le soulagement du rhume des foins et la détoxification de l’organisme.

C’est pourquoi l’ortie est largement utilisée en ce temps printanier, là où la fonte des neiges fait place aux allergies saisonnières et que l’organisme est propice à la détoxification.

Apprenez-en davantage sur l’ortie, une plante médicinale d’ici, et voyez comment vous pouvez l’intégrer à votre pharmacopée naturelle ce printemps et même en tout temps!

L’ortie : Survol de la plante

Employée depuis des millénaires partout où elle se trouve, l’ortie offre des vertus thérapeutiques, utilitaires et nutritionnelles. Tantôt utilisée comme remède botanique, d’autres fois comme matière à tisser ou encore, pour faire des soupes et des potages, l’ortie est une plante fascinante et versatile.

En Occident, l’ortie est probablement la plante médicinale la plus connue et la plus répandue. Comportant peu ou pas d’effets secondaires, Food and Drug Administration (FDA) a classé l’ortie parmi les plantes sans danger.1, 7 C’est pourquoi tant de personnes gagnent à en maîtriser l’usage.

Ortie : Utilisations thérapeutiques

Les feuilles de l’ortie contiennent de nombreux composés phytochimiques détenant des propriétés thérapeutiques. Parmi les bienfaits associés aux feuilles de la plante figurent :

Diurétique : L’ortie augmente le volume des sécrétions urinaires. Cet effet soulage les l’appareil urinaire en irrigant les reins, la vessie et l’ensemble des voies urinaires. Cet effet est reconnu par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Étant donné son effet diurétique, l’ortie soulage la rétention d’eau associée au syndrome prémenstruel et à la cellulite.1, 2

Anti-inflammatoire et anti-rhumatique : Les feuilles de l’ortie sont efficaces contre les douleurs rhumatismales. Une étude allemande a démontré que des composantes anti-inflammatoires présentes dans l’ortie combattent l’inflammation articulaire. C’est pourquoi l’ortie est employée dans les protocoles de soins pour le rhumatisme et l’ostéoarthrite.3

Tonique nutritionnel : L’ortie est l’une des plantes dites nourrissantes. On considère l’ortie comme étant l’hybride d’une médecine botanique et d’un aliment. Riche en fer, l’ortie est également une bonne source de protéines (40% du poids des feuilles séchées).4, 6

Reminéralisant : L’ortie est très riche en minéraux et oligo-éléments. Son apport en magnésium, calcium, fer, bore, chrome, cuivre, manganèse, potassium, et zinc est fortifiant pour l’organisme. C’est pour cette raison que l’ortie favorise la pousse des cheveux. La reminéralisation de l’organisme par les infusions d’ortie est également une bonne façon de contrer la déshydratation. 1

Traitement pour la goutte : Grâce à ses effets diurétiques et anti-inflammatoires, l’ortie accélère la dissolution des cristaux d’acide urique qui se forment chez les gens atteints de la goutte. Selon l’herboriste et médecin Rudolph Fritz Weiss, l’utilisation prolongée de l’ortie soulage la douleur associée à la goutte. 1, 5

Hypotenseur : En Allemagne, là où la guérison par les plantes est pratique courante, les médecins prescrivent l’ortie pour soigner l’hypertension artérielle. Bien tolérée par l’organisme, l’ortie n’entraîne pas les effets secondaires associés aux diurétiques pharmaceutiques. 1

Soulagement du rhume des foins : Une étude menée au National College of Naturopathic Medecine a démontré que les feuilles d’ortie sèches soulagent les symptômes du rhume des foins. De plus, plusieurs cliniciens estiment que l’ortie devrait occuper une place de choix dans la recommandation des remèdes contre le rhume des foins. 8,9

Détoxification : L’action dépurative de l’ortie lui confère des propriétés détoxifiantes et purifiantes. Grâce à son effet dépuratif, l’ortie s’avère être très bénéfique pour les affectations de la peau, dont l’eczéma.  4

Grossesse et accouchement : Certains herboristes traditionnels recommandent les infusions d’ortie pour nourrir le fœtus et faciliter l’accouchement. En post-natal, l’ortie est utilisée comme antihémorragique et comme galactagogue afin d’augmenter la production de lait maternel. 1

Stabilité de l’énergie : En raison de ses actions reminéralisante et adaptogène, l’ortie est souvent utilisée comme tonique dans les cas de fatigue et d’épuisement. La reminéralisation de l’organisme permet aussi d’atténuer le stress et l’anxiété sus-jacente.

Ortie : 3 façons de la consommer pour des effets thérapeutiques

Au Québec, le producteur agricole Clef des Champs cultive de l’ortie biologique sur ses vastes jardins sauvages et éloignés.  Après la récolte, les plantes sont séchées et/ou transformées en utilisant des méthodes traditionnelles. La Clef des Champs propose de consommer l’ortie sous l’une des formes thérapeutiques suivantes :

Infusion d’ortie

L’infusion est une manière douce de consommer les feuilles d’ortie à l’interne. C’est une méthode qui convient à peu près à tous : enfants, personnes âgées, grands malades, convalescents, femmes enceintes ou qui allaitent.

Capsules d’ortie séchée

Une fois les feuilles d’ortie séchées et déshydratées, elles sont encapsulées dans un enrobage végétal qui favorise la libération des propriétés bénéfiques dans l’organisme. Chaque capsule d’ortie de la Clef des Champs a l’avantage de contenir 290mg d’urtica dioica, ce qui a une seule dose, confère des propriétés thérapeutiques.

Teinture mère d’ortie

La teinture d'ortie de Clef des Champs est une formule biologique très concentrée. La macération de plantes médicinales dans un solvant permet d’en potentialiser les effets thérapeutiques. C’est pourquoi la teinture mère d’ortie est utilisée pour obtenir des effets thérapeutiques rapides et directs.

Ce printemps, optez pour l’herboristerie et choisissez d’inclure l’ortie à vos soins de santé naturelle. De plus, apprenez-en d’avantage sur les plantes médicinales à incorporer ce printemps en participant à l’une de nos tournées magasin.

Heureux printemps!

L’équipe de La Boite à Grains

____________________

Recherche et rédaction :

Véronique Cousineau, naturopathe diplômée et rédactrice en santé bien-être

Sources

  1. Michal Castelman. Conseiller médical : Dr Sheldon S. H, docteur en biochimie. 1991. Les plantes qui guérissent. Ortie (pages 329- 333). Éditions Rodale. É-U

     2. Équipe d’enseignement du DUMENAT Phytothérapie, faculté de médecine Paris-XIII, Bobigny (2003). Ortie dioïque. Urtica dioïca. Les médecines de la nature – 200 plantes pour se soigner. (Adaptation de La Santé par les plantes). (p. 173). Canada, Montréal : Sélection du Reader’s Digest. P.

  1. Arthritis Foundation. Stinging Nettle urtica dioica. Consulté le 31 mars 2019
  2. The School of Evolutionary Herbalism. Materia Medica Volume 2. Nettle, urtica dioica
  3. Dr. Marisa Marciano, ND. Urtica dioica. The Naturopathic herbalist.
  4. François Couplan, Dégustez les plantes sauvages, Editions Ellebore, 2007, p. 230.
  5. A comprehensive review on nettle effect and efficacy profiles, Part I: herba urticae. Chrubasik JE, Roufogalis BD, et al. Phytomedicine. 2007 Jun;14(6):423-35. Review.
  6. Mittman P. Randomized, double-blind study of freeze-dried Urtica dioica in the treatment of allergic rhinitis.Planta Med 1990 Feb;56(1):44-7.
  7. Thornhill SM, Kelly AM. Natural treatment of perennial allergic rhinitis.Altern Med Rev 2000 Oct;5(5):448-54.

Ajouter un commentaire