enzymes digestives végétales fruits légumes

Le Rôle des Enzymes Digestives

Saviez-vous que tous les jours votre système digestif gère 10 L de nourriture, de liquides et de sécrétions qui se rendent jusqu’au gros intestin (côlon)? Pratiquement tous les nutriments, 80% des électrolytes et la plus grande partie de l’eau sont absorbés dans l’intestin grêle. L’absorption se produit tout le long de l’intestin grêle (trois segments : duodénum, jéjunum, iléum), mais elle est déjà en grande partie terminée lorsque la nourriture atteint l’iléum qui se situe juste avant le côlon.2, 3

Enzymes digestives : le circuit de la digestion

Commençons par le début, c’est-à-dire par les aliments que nous mangeons qui subissent les premières transformations digestives au niveau de la bouche par la salive qui décompose l’amidon à l’aide de l’amylase salivaire (enzyme amylase) et qui se dirige vers l’estomac où la pepsine (enzyme du suc gastrique) amorce la digestion des protéines créées par la présence d’acide chlorhydrique. A la sortie de l’estomac, l’intestin grêle et le côlon forment un long tube, dans lequel les substances alimentaires achèvent leur transformation en vue de leur absorption ou leur élimination.3

Le but de la digestion

Le but de la digestion est de réduire les aliments en particules simples aptes à être absorbées par les cellules. En d’autres mots, une fois les différentes phases de digestion achevées, les substances nutritives vont quitter l’intestin en pénétrant dans le courant sanguin, en vue d’être acheminées vers leur lieu d’utilisation. Les substances nutritives traversent les parois intestinales et pénètrent dans le riche réseau de capillaires qui tapisse l’intestin.

Tous ces capillaires se rejoignent pour former la veine porte qui amène au foie les diverses substances nutritives puisées dans le bol alimentaire : acides aminés (protéines), sucres, corps gras, minéraux, vitamines, etc. Le foie, après différentes transformations, les redistribue dans l’organisme, en les relâchant dans le courant sanguin.3

Régulation de la sécrétion gastrique

Les conditions dans lesquelles nous prenons nos repas ont une grande influence sur notre capacité digestive puisque celle-ci est orchestrée par des facteurs nerveux et hormonaux. Les aliments que nous choisissons, les couleurs, la composition des aliments, les odeurs et leurs parfums seront autant de facteurs qui contribueront à une bonne qualité digestive. La mastication dans le calme, avec le moins de stress possible, affectera positivement la qualité de la salive que nous produisons qui aura à son tour un impact sur l’ensemble de notre digestion.

Un autre point important sur la mastication est qu’elle permet d’activer la régulation du système digestif, c’est-à-dire de mettre en mode ‘action’ tous les organes, leur vascularisation, leurs sécrétions, leur tonus musculaire, pour qu’ils soient prêts à recevoir les aliments et contribuer à la digestion, chacun à leur niveau.

La muqueuse intestinale, lorsqu’elle est en bon état, agit comme un filtre efficace. C’est-à-dire, elle laisse pénétrer dans le sang uniquement les substances nutritives et bien digérées. Les grosses molécules alimentaires mal dégradées et les résidus toxiques sont contraints de rester dans l’intestin et seront évacués vers le côlon, où ils formeront une partie des matières fécales.1, 2, 3, 6

Les symptômes d’une digestion difficile

Des difficultés à digérer les repas ne sont pas inconnues et se traduisent par des symptômes tels que la sensation de ventre gonflé, de ballonnements, de crampes et de remontées acides. Les ballonnements sont souvent le résultat d’une mauvaise digestion des glucides et les gaz nauséabonds sont ceux d’une mauvaise digestion des protéines.

L’utilisation de la médication pour baisser l’acidité de l’estomac est aussi un signe d’une mauvaise digestion et qui a une conséquence directe sur la digestion des protéines.7, 8

Les enzymes digestives au secours de la digestion

Les enzymes digestives interviennent dans le processus de la digestion, ce sont des molécules qui sont chargées de dégrader les aliments en fractions plus petites pour permettre d’absorber les nutriments de l’alimentation. Un déficit d’enzymes est une cause majeure d’inconfort digestif et intestinal.

De plus, lorsque les enzymes que nous fabriquons de façon intrinsèque manquent à notre digestion, on retrouve des particules d’aliments non digérés qui traversent la paroi intestinale et déclenchent une réponse immunitaire.7, 8

Les principales enzymes essentielles

  • Amylase : aide à la première étape de décomposition des aliments, on l’appelle ‘’Amylase salivaire’’. Elle décompose les glucides, les amidons et les sucres (fruits, légumes, céréales…) pour les transformer en glucose. Le glucose apporte l’énergie à l’organisme.
  • Protéases : appelées enzymes protéolytiques qui ont pour mission de digérer les protéines pour les transformer en acides aminés. Les acides aminés jouent un rôle essentiel au bon fonctionnement de l’organisme (réparation cellulaire, musculaire, nerveuse …). Deux fruits riches en enzymes protéolytiques : ananas (bromélaïne) et papaye (papaïne).
  • Lipase : Son rôle est la digestion des lipides (noix, huiles, œufs, viandes, etc.) pour transformer ceux-ci en acides gras. Les acides gras ont un rôle énergétique, structural, anti-inflammatoire et protecteur (cœur, yeux…) pour l’organisme. La lipase est fabriquée dans notre pancréas (d’où enzyme pancréatique) et sécrétée dans l’intestin grêle.
  • Lactase : Digère les glucides présents dans le lait en les transformant en glucose et en galactose. Le glucose apporte de l’énergie à l’organisme et le galactose contribue à la construction des tissus nerveux.

Ces différentes enzymes supportent et favorisent une bonne digestion des protéines, lipides et glucides. Elles interviennent dès le début du processus d’ingestion d’un aliment.

Dans la manifestation de symptômes tels que des intolérances alimentaires au gluten ou au lactose, un déficit enzymatique en amylase et en lactase est de toute évidence et peut être corrigé par un complexe d’enzymes spécifique à l’intolérance.7, 8

Enzymes Digestives Végétales de New Roots Herbal

Enzymes Digestives Végétales de la compagnie New Roots Herbal est une formule multisource convenant aux végétariens. Sa vaste gamme d’ingrédients inclut 20 enzymes distinctes visant la digestion des graisses, des glucides, des protéines, et des fibres coriaces. Elles agissent aussi dans l’absorption des minéraux.

Cette formule contient aussi de la lactase pour les gens qui peuvent éprouver des gaz et des ballonnements causés par les produits laitiers qui sont souvent difficiles à éviter dans de nombreux aliments. Elle réduit les ballonnements et les gaz intestinaux en favorisant la digestion. On la recommande aussi dans les cas d’indigestion, de mauvaise haleine et d’éructations. La papaïne agit en synergie avec la bromélaïne extraite d’ananas pour faciliter la décomposition des protéines complexes en acides aminés biodisponibles.

C’est une formule sans effets secondaires que chacun peut adopter et garder la conscience tranquille.5

Difficultés digestives : quelques conseils

  • Maintenir un niveau de stress bas pendant les repas, pour maintenir un bon feu digestif
  • Mastiquer pour rendre en purée notre alimentation et amorcer la production de l’hormone de satiété et la production de l’acide chlorhydrique (HCL)
  • S’hydrater pour maintenir une bonne production en acide chlorhydrique (HCL)
  • Favoriser une alimentation riche en fruits et légumes crus puisqu’ils contiennent beaucoup d’enzymes
  • Limitez les allergènes tels que produits laitiers, gluten, soya, maïs, arachide, etc.
  • Évitez le sucre et l’alcool qui font souvent partie des problèmes gastro-intestinaux7, 8

Je vous souhaite un bon appétit et une bonne digestion!

Bonne santé!

L’équipe de La Boite à Grains

 

 

 

 

 

Références

  1. Joyeux Pr. Henri et Joyeux Jean, manger mieux et meilleur de 0 à 100 ans, éditions de Rocher, 2017, 326 pages
  1. Marieb Élaine N. Anatomie et physiologie humaine 2e, Éditions ERPI, 1999, 1194 pages
  1. Vasey Christopher, Manuel de détoxication, Éditions Jouvence, 1992, 185 pages
  1. Watson Brenda, Renew your life, Renew Life, Press and information Services, 2002, 188 pages
  1. https://newrootsherbal.com/fr/blog/health/feast-on-your-holiday-favourites
  1. http://hepatoweb.com/DES/exposes/DES04_2006_VALLOT/Secretion_acide.pdf
  1. https://www.youtube.com/watch?v=AwszsX1HWtk
  1. https://www.effinov-nutrition.fr/blog/enzymes-digestives-la-solution-pour-retrouver- une-bonne-digestion-n71