coronavirus prevention systeme immunitaire

Renforcer son système immunitaire à l’ère du coronavirus (COVID-19)

Les derniers développements liés à la pandémie COVID-19 posent cette question : que peut-on faire pour renforcer son système immunitaire? Si peu de cas sont recensés aujourd’hui au Canada comparativement à d’autres pays du monde plus durement touchés, quelques bons réflexes peuvent vous aider à fortifier vos défenses naturelles.

Afin de réduire au maximum la propagation du COVID-19 (ou coronavirus), plusieurs mesures et préconisations ont été annoncées mercredi et jeudi par le gouvernement fédéral et le gouvernement du Québec. Parmi celles-ci la demande aux organisateurs d’annuler tous les événements et rassemblements de plus de 250 personnes, tenus à l’intérieur de bâtiments.

Le monde du sport a également pris des mesures d’urgence, à l’image de la LNH, de la NBA et de la MLS qui ont décidé de suspendre leur saison jusqu’à nouvel ordre.

Que pouvez-vous faire de votre côté pour renforcer votre immunité? Nous faisons le point sur les aliments et suppléments qui peuvent être utiles et appropriés en cette période tout en répondant à plusieurs questions entourant ce nouveau virus. 

Quelle est la différence entre une pandémie et une épidémie?

Cette semaine, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a pris la décision de qualifier le COVID-19 de pandémie. Cette décision est due à l’échelle de propagation de la maladie, qui dépasse le cadre d’un pays ou d’une région (on parle alors d’épidémie) pour se répandre à l’échelle de la planète.

Qu’est-ce que le coronavirus (COVID-19)?

Selon l’OMS, le coronavirus COVID-19 dont on parle tant dernièrement est un membre de la famille des coronavirus qui peuvent entraîner des infections respiratoires, allant du simple rhume à des maladies plus graves. Les symptômes les plus fréquents de la variante COVID-19 sont la fièvre, la fatigue et une toux sèche, mais certains présentent des douleurs, une congestion nasale, un écoulement nasal, des maux de gorge ou une diarrhée. L’OMS cite que « Ces symptômes sont généralement bénins et apparaissent de manière progressive. Certaines personnes, bien qu’infectées, ne présentent aucun symptôme et se sentent bien. »[1]

Comment le coronavirus (COVID-19) se propage-t-il?

Selon l’OMS, le virus est transmis d’une personne contagieuse à une autre principalement par le biais de gouttelettes projetées par la bouche ou le nez généralement lorsqu’une personne tousse ou éternue. Il est aussi possible de propager le virus par le contact avec un objet ou une surface qui a été récemment contaminée et que l’on se touche soit le nez, la bouche ou les yeux.[2]

Quel est le niveau de risque du coronavirus (COVID-19) au Canada?

Selon l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC), le risque demeure faible pour la population générale, mais pourrait changer soudainement. Cependant, certaines personnes sont plus à risque :

  • Les personnes âgées de 65 ans et plus
  • Les personnes ayant des immunodéficiences
  • Les personnes atteintes d’affections médicales sous-jacentes[1]

Comment puis-je réduire les risques de transmissions du coronavirus (COVID-19)?

Voici 6 trucs simples pour réduire les risques de transmissions du coronavirus (COVID-19) :

  1. Bien se laver les mains fréquemment avec de l’eau et du savon ou utiliser une solution hydroalcoolique comme des désinfectants à mains afin de tuer le virus présent sur vos mains.
  2. Éviter de se toucher la bouche, le nez ou les yeux pour réduire les risques que le virus pénètre dans votre organisme.
  3. Se couvrir la bouche et le nez lorsque l’on tousse et éternue en utilisant l’intérieur du coude de préférence.
  4. Assurer une cuisson complète de la viande et des œufs.
  5. Maintenir une distance d’au moins un mètre avec les autres personnes qui toussent ou éternuent pour réduire les risques de transmissions de gouttelettes pouvant être contaminées.
  6. Si vous ne vous sentez pas bien ou que vous présentez des symptômes du virus, restez chez vous ou consultez un médecin après l’avoir appelé. Il est important de suivre les instructions des autorités sanitaires locales pour vous protéger et éviter la propagation de virus et d’autres agents infectieux. L’OMS rappelle qu’« éviter d’entrer en contact avec d’autres personnes et de se rendre dans des établissements de santé permettra à ces établissements de fonctionner plus efficacement et vous protégera, ainsi que les autres personnes, du COVID-19 et d’autres maladies virales ».[1]

Toutes les recommandations ci-dessus s’appliquent aussi pour prévenir et réduire la propagation d’autres maladies virales.

Comment puis-je améliorer mon système immunitaire avec des produits naturels en ce temps de pandémie ?

À ce jour, les données scientifiques en lien avec le coronavirus sont plutôt limitées et bien que nous ne puissions garantir l’efficacité des produits qui figurent dans cette liste, ceux-ci favorisent l’équilibre du corps (homéostasie) et renforcent les défenses immunitaires. Il s’agit donc de véritables alliés pour la santé en ce temps de pandémie virale.

Voici donc 7 façons d’utiliser des produits naturels pour améliorer son système immunitaire et réduire les risques associés aux infection virales des voies respiratoires.

Consommer des probiotiques

La consommation de probiotiques favorise une flore intestinale saine et en santé au sein de laquelle domine des bactéries bénéfiques à la santé immunitaire. Ainsi, par la consommation de probiotiques, l’immunité se voit renforcée et le risque d’infection et de maladie est diminué. Si vous désirez en apprendre davantage sur les bienfaits des probiotiques, vous pouvez consulter cet article[3] [4]

Prendre des antioxydants

Plusieurs nutriments antioxydants solidifient les défenses immunitaires et préviennent les infections, dont la vitamine C ou la vitamine C pour enfants, le zinc et le sélénium qui sont souvent en carence et qui, lorsque consommés en quantité suffisante, préviennent les infections, et/ou raccourcissent leur durée. Selon des études préliminaires, le nutriment le plus prometteur pour les coronavirus semble le zinc, surtout lorsque lié à liant ionophore. La quercétine est un autre antioxydant puissant aux effets antihistaminiques qui réduit les symptômes des infections respiratoires, dont l’écoulement nasal et les éternuements. [5] [6] [7] [15]

Favoriser un bon sommeil

Sans un sommeil optimal, les défenses immunitaires se trouvent affaiblies. Si vous avez des troubles d’insomnie, sachez que plusieurs produits naturels peuvent vous aider. C’est le cas de la valériane, la passiflore et la mélatonine. Pour une formule sure, optez soit pour Sommeil Profond ou Sommeil Tranquille qui favorisent l’endormissement en plus de rétablir les cycles du sommeil. [5]

Réduire le stress

L’exposition au stress élève le niveau de cortisol ce qui a pour effet d’affaiblir l’immunité. Dans le contexte actuel de pandémie où le niveau de stress est accentué, favorisez la consommation de plantes calmantes tels la scutellaire, l’avoine, le basilic sacré, et le millepertuis afin d’instaurer un calme naturel et d’apaiser l’agitation mentale. Il y a aussi l’acide aminé Gaba qui aide à promouvoir temporairement un état de relaxation. Certaines synergies peuvent aussi aider à réduire le stress et l’agitation dont le Calme Mental, la Formule Sérénité, les Chill Pills, le Deep Immune Original et le Super Stress B[5] [8]

Utiliser des huiles essentielles antivirales

Plusieurs huiles ont des propriétés antivirales bien connues. Les plus importantes à avoir sous la main présentement sont l’huile essentielle d’eucalyptus radié ou d’eucalyptus globuleux (combat les virus et la fièvre, dégage les voies respiratoires) et l’huile essentielle de romarin (tue les virus sur les surfaces et dans l’air). Assurez-vous d’utiliser les huiles essentielles correctement et de prendre les précautions nécessaires avec les enfants. [9] [10]

    Fortifier les défenses avec l’astragale & les champignons adaptogènes

    L’astragale diminue la fragilité et la prédisposition aux infections et agit directement sur les voies respiratoires. Les champignons médicinaux adaptogènes sont également de bons alliés pour fortifier les défenses immunitaires comme le cordyceps, le maitake et le champion de l’immunité… le coriolus. La meilleure solution est de combiner ceux-ci grâce au mélange de champignons Résilience[11] [12]

    Être assidu dans la prise de vitamine D

    La vitamine D est excellente pour la santé immunitaire, notamment pour prévenir la grippe et les infections des voies respiratoires. La supplémentation en vitamine D est importante en hiver, mais d’autant plus souhaitable à l’heure actuelle. Malgré l’arrivée éminente du printemps, continuez d’en consommer tous les jours. [13]

    Bien qu’il soit important de miser sur les mesures de prévention de la propagation du COVID-19, il est aussi sage de prévoir quelques essentiels afin de se soigner adéquatement au besoin.

    1. Sirop de plantain. Ce sirop est un assemblage parfait de plantes qui favorise la guérison des voies respiratoires, dont le plantain lancéolé bien étudié pour son effet sur les infections respiratoires aiguës. [14]
    2. Sel d’Epsom. En cas d’infection virale, les douleurs musculaires et articulaires peuvent être sévères. Les bains au sel d’Epsom permettent de réduire l’inflammation et la douleur.
    3. Électrolytes. En cas de fièvre sévère, il est important de prévenir la déshydratation. Les électrolytes assurent un niveau d’hydratation maximal.

    Misez sur la prévention en suivant les recommandations en vigueur et en adoptant de saines habitudes de vie. Notre service-conseil se fera un plaisir de vous aider et de faire des recommandations personnalisées. Vous pouvez discuter avec nos conseillers santé en personne ou par courriel à santé@laboiteagrains.com.

    Bonne santé!

    Véronique Cousineau,

    Naturopathe Diplômée

    et l’équipe de La Boite à Grains

    ------------

    Pour obtenir plus de détails sur le développement du coronavirus (COVID-19) il est recommandé de consulter le site de l’OMS et de l’ASPC.

    Sources

     

    [1] « Maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) : questions-réponses. » Organisation mondiale de la santé. Consulté le 12 mars 2020. lhttps://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/advice-for-public/q-a-coronaviruses

    [2] « Maladie à coronavirus (COVID-19) : Mise à jour sur l’éclosion. » Gouvernement du Canada. Santé. Consulté le 12 mars 2020. https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/2019-nouveau-coronavirus.html#a1

    [3] Giorgetti, GianMarco, et coll. « Interactions between Innate Immunity, Microbiota, and Probiotics. » Journal of Immunology Research 2015 (2015).

    [4] Marchesi, Julian R., et coll. « The gut microbiota and host health: a new clinical frontier. » Gut (2015) : gutjnl-2015

    [5] Haas, M. Elson, Mwith Levin, Buck, PhD, RD. (2006) Staying Healthy with Nutrition. 21st century edition. (p. 633-643). Crown Publishing Group.

    [6] Michael, T. M, ND. Joseph Pizzorno, ND. (2012) The encyclopedia of natural medicine. Third edition (p. 368-375). Atria Paperback.

    [7] Phyllis, a. Balch, CNC. (2010). Prescription for nutritional healing, Fifth Edition. Penguin Group publishers.

    [8] Équipe d’enseignement du DUMENAT Phytothérapie, faculté de médecine Paris-XIII, Bobigny (2003). Les médecines de la nature – 200 plantes pour se soigner. (Adaptation de La Santé par les plantes). Canada, Montréal : Sélection du Reader’s Digest.

    [9] Turpide, M. (2015) Aromathérapie à tous les jours. Collection Santé Arome. (p. 46-47 & ). Le Caïs du livre inc.

    [10] Khwaza V, Oyedeji OO, Aderibigbe BA. Antiviral Activities of Oleanolic Acid and Its Analogues. 2018;23(9):2300. Published 2018 Sep 9. doi:10.3390/molecules23092300

    [11] Hobbs, Christopher, L. Ac. Medicinal Mushroom. (30 mars 2003). Book Publishing Company; New edition

    [12] Gao, Yihuai & Zhou, Shufeng. (2002). The Immunomodulating Effects of Ganoderma lucidum (Curt.: Fr.) P. Karst. (Ling Zhi, Reishi Mushroom) (Aphyllophoromycetideae). International Journal of Medicinal Mushrooms

    [13] Aurica G. Telcian, Mihnea T. Zdrenghea, Michael R. Edwards, Vasile-Laza Stanca, Patrick Mallia, Sebastian L. Johnston, Luminita A. Stanciu. Vitamin D increases the antiviral activity of bronchial epithelial cells in vitro. Antiviral Research. 2016 Nov 9

    [14] Kraft K (1997) Étude publiée en Allemagne, mentionnée et résumée dans : Schulz V, Hänsel R, Tyler VE. Rational Phytotherapy - A Physicians'Guide to Herbal Medicine, fourth edition, Springer, Allemagne, 2001, p. 181.

    [15] te Velthuis AJ, van den Worm SH, Sims AC, Baric RS, Snijder EJ, van Hemert MJ (November 2010). "Zn(2+) inhibits coronavirus and arterivirus RNA polymerase activity in vitro and zinc ionophores block the replication of these viruses in cell culture". PLoS Pathogens. 6 (11): e1001176.

    6 commentaires

    La Boite à Grains
    La Boite à Grains
    Bonjour Martin. Ce sont les mêmes huiles essentielles que pour les diffuseurs. Bien qu’il soit vrai que le yaourt contient des probiotiques, nous recommandons des doses plus élevées qui ne sont pas disponibles dans les yaourts. Vous pouvez nous écrire à santé@laboiteagrains.com ou passer en magasin et parler avec nos conseillers pour plus d’information.
    Martin
    Martin
    Merci pour ces informations,par contre moi j’aimerais savoir quand vous parlez d huiles essentielles est ce que j’utilise les même s que je mets dans mon diffuseur vous parlez aussi des probiotiques est ce que le yaourt fait la même chose.ungrand merci à vous pour ces bons conseils
    Nicole M.
    Nicole M.
    Merci beaucoup pour les informations et les conseils, grandement apprécié car les recommandations nous son transmises par des professionnels compétents en qui j’ai entièrement confiance.
    Françoise
    Françoise
    Merci beaucoup pour cet article très utile et pertinent !
    pamela
    pamela
    Merci beaucoup Pour votre commentaire C’est très aprecie ❤️❤️
    michel girard
    michel girard
    Merci pour ces formidable informations,

    Ajouter un commentaire