Trucs et conseils : 7 trucs pour être plus écolo dans la cuisine

7 trucs pour être plus écolo dans la cuisine

Le 22 avril, c’est le Jour de la Terre! Quand on parle de préoccupations environnementales, on n’ose pas toujours soulever la question de la gestion des aliments. Afin de devenir de plus en plus écologiques, nous avons une grande responsabilisation à faire, particulièrement dans nos cuisines.

Voici 7 trucs pour être plus écolo dans la cuisine. 

1. Évitez le gaspillage alimentaire pour être plus écolo dans la cuisine

Les Canadiens sont les champions du gaspillage alimentaire. Chaque année, c’est l’équivalent de 27 milliards de dollars en nourriture qui est jeté dans les maisons canadiennes. Cela représente 771$ par famille. En effet, 47% du gaspillage alimentaire s’effectue dans nos maisonnées.7

Solution : Planifiez un menu hebdomadaire de sorte à élaborer une liste d’épicerie qui cible les ingrédients nécessaires. Ainsi, il est possible de réduire considérablement les déchets alimentaires en maximisant le rendement de la nourriture achetée. Congelez vos légumes qui manquent de fraîcheur ou leurs retailles afin de faire du bouillon de légumes maison. Consultez notre recette ici!

2. Acheter en vrac pour être plus écolo dans la cuisine

L’achat en vrac constitue un moyen efficace de lutter contre les déchets alimentaires. De nos jours, le suremballage alimentaire est une grande problématique qui affecte notre système de déchets et les écosystèmes. « D'ailleurs, 70 % du plastique de nos sites d'enfouissement proviennent des emballages du secteur alimentaire ».1

Solutions : Transportez avec vous des contenants réutilisables. Les noix, légumineuses, farines, pâtes alimentaires, beurre de noix et épices sont tous des produits accessibles en vrac. Certaines coopératives de produits laitiers vendent leurs produits dans des emballages de verre consignables.

3. Faire des collations maison pour être plus écolo dans la cuisine

Les collations transformées sont à pointer du doigt en matière d’aliments suremballés. Leurs emballages individuels sont très souvent constitués de matières mixtes, ce qui rend le recyclage impossible.

En plus d’engorger les sites d’enfouissement, ces produits d’emballage constituent une partie importante du coût de production. Ainsi, il va sans dire que le consommateur doit payer le coût de l’emballage, ce qui fait grimper le prix des aliments.

Solution : Afin de remédier à la situation, les collations faites maison sont à prioriser. Smoothies, muffins, mélange du randonneur, biscuits sont tous de bons remplacements.

Visitez nos recettes de collations maison préférées :

Barre tendre santé

Biscuit du randonneur

Boules protéinées sans cuisson à saveur de pâte à biscuit

Boules d’énergie sans cuisson au chanvre, abricots & vanille

Carrés croustillants au chocolat sans cuisson

4. Diminuer sa consommation de viande pour être plus écolo dans la cuisine

La consommation excessive de viande a un grave impact sur notre environnement, et ce, à plusieurs niveaux.

Tout d’abord, plus de 51% de l’émission des gaz à effet de serre provient de la production animale.2 Cela représente plus que la production mondiale d’émissions issues de l’industrie automobile.

La déforestation est également un enjeu criant. Au cours des 40 dernières années, plus de 40% de la forêt amazonienne et été abattue afin de permettre l’élevage bovin3 et d’approvisionner l’Amérique du Nord en viande de bœuf et de veau.

La production de viande nécessite une quantité d’eau ahurissante. À titre comparatif, 550 litres d’eau sont nécessaires dans la chaine de production d’une miche de pain alors que 7 000 litres d’eau auront été employés dans la production de 100 grammes de viande bovine.4

Solution : L’introduction du lundi sans viande est un bon point de départ. Une alimentation variée offre diverses sources de protéines et permet de diminuer significativement la quantité de viande au menu.

5. Devenir membre d’un réseau d’agriculture soutenu par la communauté pour être plus écolo dans la cuisine

Les membres d’un réseau d’agriculture soutenu par la communauté (ASC) reçoivent des paniers d’aliments frais, locaux et saisonniers. Ces réseaux, préparent des paniers (souvent biologiques), livrent leurs aliments sans avoir recours à de l’emballage alimentaire.

Solution : En adhérant à un réseau d’ASC, les aliments frais, locaux, et écolos deviennent très accessibles. Les succursales de La Boîte à Grains se font un plaisir d’agir à titre de point de cueillette de paniers bio, année après année. Découvrez comment adopter un fermier local et obtenir régulièrement des paniers bio!

6. Utiliser des sacs réutilisables pour être plus écolo dans la cuisine

Cela fait plus d’une décennie que les Québécois ont pris le virage vert en employant des sacs d’épicerie réutilisables.

Il reste toutefois un bout de chemin à faire afin d’éliminer les sacs de fruits et légumes. Ces petits sacs transparents sont utilisés à profusion par les consommateurs qui ont recours à ces emballages de plastique sous prétexte qu’ils maintiennent la fraîcheur des aliments et facilitent leur transport.

Solution : Évitez d’avoir recours aux sacs de fruits et légumes en plastique ou procurez-vous des versions réutilisables faites de mèche ou de tissu.

7. Opter pour des pailles réutilisables pour être plus écolo dans la cuisine

Le mouvement anti-pailles gagne de plus en plus en popularité auprès des Canadiens. Des images-chocs circulent sur les médias sociaux depuis quelques années, figurant des animaux marins encrassés de plastique, notamment de pailles de plastique.

Bien qu’aucune statistique ne soit disponible sur l’utilisation des pailles jetables au Canada, nos voisins américains utilisent 500 millions de pailles à chaque jour, soit assez pour parcourir deux fois et demi le diamètre de la Terre.5,6

Solution : Il est facile de complètement omettre les pailles jetables ou de les remplacer par des options plus durables. Les pailles en inox sont abordables, faciles à utiliser et ne rouillent pas.

 

Véronique Cousineau; ND, RHN
verosante.com

 

Sources

1 : Radio-Canada : Reportage Mouvement zéro-déchets. Septembre 2013

2 : World Watch Institute

3 : World Rainforest Report. John Revington

4 : UN Commission on Sustainable Development, “Water—More Nutrition Per Drop,” 2004

5 : Global News. Plastic straw ban taking hold in the Okanagan. Kelly Hayes

6 : Get green now. The Environmental Impact of Plastic Straws – Facts, Statistics, and Infographic. Hugh. January 25, 2018

7 : The cost of Canada’s annual food waste. Value Chain Management Center – Value Chain International inc.

1 commentaire

Lyne Courchaine
Lyne Courchaine
J’aime beaucoup vos trucs , ils sont vraiment indispensables à plusieurs personnes…

Ajouter un commentaire